Témoignage : embarquement durant une campagne de surveillance de l’activité de pêche du thon rouge en Méditerranée

L’A1AM Claire Lozachmeur, administratrice de 1e classe des affaires maritimes, embarquée en mission « contrôle thon rouge »

La « mission thon rouge » 2019 a eu lieu du 28 mai au 19 juin 2019 à bord du BSAM LOIRE de la Marine nationale. La France déploie tous les ans un moyen hauturier en Méditerranée dans le cadre de la coopération européenne du plan de déploiement conjoint (Joint Deployment plan). Ce plan est coordonné par l’agence européenne de contrôle des pêches de Vigo et le centre national de surveillance des pêches d’Etel afin de veiller à la bonne application des mesures de gestion de la pêche au thon rouge fixées au niveau international par l’ICCAT.

Afin de mener les opérations de contrôle, j’ai embarqué aux côtés de deux inspecteurs des pêches de la Marine nationale et de deux inspecteurs maltais pendant 3 semaines à bord de la LOIRE qui a patrouillé dans les eaux internationales au large de Malte.

Ce type de mission vise à contrôler les thonniers-senneurs, en priorité français (ils bénéficient de près de 90 % du quota français), et les navires remorqueurs. Le thon rouge est pêché vivant puis transféré dans des cages de transport pour être remorqué vers des fermes d’engraissement avant d’être vendu. Les opérations de contrôle portent sur les opérations de transfert, la régularité des obligations déclaratives et la comptabilisation finale du nombre de thons transférés qui détermine le quota consommé.

Depuis plusieurs années, un administrateur des affaires maritimes participe au déploiement de la mission thon rouge en tant qu’inspecteur ICCAT. Au cœur de la mission de contrôle des pêches, la présence d’un AAM à bord d’un moyen de la Marine nationale facilite les échanges avec les autorités françaises des affaires maritimes, permet de sensibiliser l’équipage militaire aux enjeux du contrôle des pêches, notamment s’agissant du thon rouge, et renforce la coopération interministérielle indispensable à la mise en œuvre de la police des pêches.

La pêche à la senne du thon rouge vivant est une pêcherie extraordinaire en tout point de vue : une technique de pêche impliquant le déploiement de nombreux de navires de pêche, des volumes pêchés très importants en poids et en nombre.

Cet embarquement a été l’occasion d’enrichir mon expérience du contrôle des pêches dans le contexte du déploiement d’un dispositif de contrôle hauturier aux côtés d’inspecteurs de la marine nationale et d’inspecteurs étrangers, d’appréhender le point de vue maltais des enjeux de la pêche du thon route et de partager ma connaissance des affaires maritimes. Ce type d’échange permet de conserver des relations opérationnelles à l’issue de l’embarquement.

Claire Lozachmeur, administratrice de 1e classe classe des affaires maritimes, DIRM Méditerranée

Partager la page

S'abonner